Yvon Taillandier Accueil
Oeuvres Biographie Ecrits Actualités Revue de presse Contact
Actualites
Écrits

> Regard d'aujourd'hui sur l'oeuvre d'Yvon Taillandier

novembre 2016

Regard sur l’œuvre d’Yvon Taillandier aujourd’hui,

Le monde imaginaire d’Yvon Taillandier nous est-il si éloigné ? qu’évoquent pour nous aujourd’hui ces étonnants personnages « aux organes multipliés, polycéphales, polybrachiens, polytroncs, polypèdes » qui inspirent «un sentiment d’ingéniosité, voire d’astuce et de délectation» comme le décrit Yvon Taillandier ?

Le Taillandier-land est-il une nation invraisemblable peuplée de Taillandier-landais(es) à l’anatomie folle, reliés entre eux « par des tubes au pouvoir associateur, parfois porteur ou enveloppant », qui seraient de simples lignes artificielles ?

Yvon Taillandier nous explique que « loin de diviser, les tubes unissent et rassemblent». C’est donc à un monde connecté que nous renvoie l’artiste, vision prémonitoire d’un univers peuplé d’internautes avant l’heure, reliés entre eux sur la toile, au sens propre comme au sens figuré.

Ainsi connectés, ces piétons, cyclistes, automobilistes ou aviateurs « à belle contenance » et parfois « à la tête hypertrophiée » en tirent leur énergie vitale, leur activité, leur ingéniosité, qu’ils développent au sein de systèmes ou d’organismes complexes, sortes de PME ou de start-up, qui composent le Taillandier-land.

L’œuvre d’Yvon Taillandier se déploie sur la période post trente glorieuses où nos sociétés en crise sont à la recherche de solutions pour en sortir et retrouver la croissance d’antan.

C’est une période prolifique en recherches, réflexions, projets sociétaux, creuset de la révolution scientifique, technologique et numérique qui façonne aujourd’hui notre quotidien.

C’est dans ce contexte que le Taillandier-land prend sa source. Haut en couleurs, il est le reflet d’une vision positive du progrès et de la société qui le porte et qu’expriment avec force tous ces personnages très affairés et souriants.

Finalement, ils sont humains, très humains ces Taillandier-landais(es).


Laurent CHABAS

Le 15 novembre 2016




. . . . . . . .
bas

© Yvon Taillandier. Tous droits réservés