Yvon Taillandier Accueil
Oeuvres Biographie Ecrits Actualités Revue de presse Contact
Actualites
Écrits

> la vérité

01 août 2009

la vérité,
"c'est la perfection du beau... réponse à la vérité, c'est la splendeur du vrai"... Un peintre, un artiste, un chercheur de la beauté retourne l'assertion d'un philosophe à l'affût du vrai.

Ce qui est vrai, c'est ce qui est parfaitement beau. Mais qu'est-ce qui est beau ? Et, d'autre part, qu'est-ce qu'on entend par perfection. Serait-ce qui touche également les grandes divisions de l'être : le physique, le moral et le métaphysique ? On a un moment - à la vérité longtemps pensé que la perfection du beau avait été atteinte par les grecs d'une certaine période; toutefois, on a bientôt découvert ou cru découvrir qu'il s'agissait d'une période de décadence. On a retourné l'idée de perfection : perfection du mal, du crime (cf : l'assassinat considéré comme un des beaux-arts de Qunicy...) le beau serait-il l'essentiel, c'est à dire ce qui persiste. D'où la beauté du très ancien ou seulement de l'ancien : "les vieilles pierres" dont parlait ma mère. Et, par extension, le primitif, puis le sauvage, puis le vulgaire. La force, autre perfection du beau ?

Ce qui est simple est-il universel ?
Qu'est ce qui est simple... Le simple est-il la même chose que le clair ?
Le beau, c'est ce qui me plait, ce qui me cause le plus grand plaisir.
Objection : mais si je suis masochiste, ou bien si je suis sadique.

Du point de vue du public, beaucoup d'artistes se sont adonné au sadisme; on a bien entendu accusé Picasso de sadisme : destructeur de l'apparence harmonieuse du corps humain, même de son apparence logique....



Yvon TAILLANDIER, 2004


yvon taillandier


. . . . . . . .
bas

© Yvon Taillandier. Tous droits réservés